MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

Définition : Vie en société


Tous les insectes ne sont pas solitaires. Nombreux sont ceux qui vivent durant une certaine période avec leurs descendants (comme les perce-oreilles), qui partagent une souche d’arbre avec d’autres individus de leur espèces (les cafards, et de nombreux arthropodes comme les cloportes) et certains ne peuvent même survivre qu’en société, comme les termites, les fourmis ou les abeilles sociales.

Les articles listés ci-dessous illustrent ces différents niveaux de socialité.

Articles liés :

Réveil des fourmis au printemps

Quand les fourmis se réveillent-elles ? C’est une question que tous les passionnés d’insectes se posent au printemps. Le retour des premiers rayons de soleil ne suffit pas forcément à faire revenir les insectes. La plupart des insectes ont des (...)

Les fourmis coupeuses de feuilles ou fourmis champignonnistes

Les fourmis de la tribu des Attini sont des fourmis sud-américaines spécialisées dans la culture d’un champignon dont elles se nourrissent. Leur activité de fourragement est donc centrée autour de la culture de ce champignon, qui nécessite que des (...)

La vie en société chez les insectes

Si le nombre d’espèces sociales est faible, la biomasse, la masse totale de tous les individus de ces espèces, est loin d’être négligeable. La socialité est la clé du succès écologique de nombreux insectes : termites, guêpes, frelons, bourdons, certaines (...)

La thermorégulation des fourmilières chez les fourmis des bois

Qu’est-ce qu’une fourmi rousse ou fourmi des bois ? Les fourmis des bois ou fourmis rousses sont un groupe d’espèces appartenant au genre Formica. Ce genre est divisé en quatre "sous-genres" : Les Serviformica, qui construisent des nids dans la (...)

Fourmilière de Tetramorium dérangée

Il arrive parfois lorsque l’on jardine, de retourner une pierre ou une planche et de trouver des larves, cocons, oeufs, voir même parfois la reine d’une fourmilière, ou juste quelques ouvrières. La raison de leur présence et simple, la pierre ou la (...)

Reines parasites, fourmis à fondation dépendante Chtonolasius

Les fourmis du genre Lasius appartenant au sous-genre des Chtonolasius sont très particulières. Les reines de ces espèces de fourmis sont dites à fondation dépendante : elles sont incapables de fonder leur colonie toutes seules. Pour fonder une (...)

Comment se développent les différentes castes chez les fourmis ?

Fourmi Camponotus lateralis Chez les hyménoptères sociaux [45], ainsi que chez les termites et quelques autres crevettes sociales et rat-taupes nus, il existe une caste d’individus stériles souvent appelés "ouvrières" (ces individus sont tous des (...)

La communication chez les fourmis : indiquer le chemin aux membres de la colonie

Il suffit souvent de baisser les yeux sur le sol pour trouver une fourmi : pourquoi les fourmis sont-elles si abondantes ? Probablement grâce à leur capacité à trouver et à s’approprier les sources de nourriture disponibles dans la nature [56]. Et (...)

Les grillons myrmécophiles

Les grillons sont certainement les insectes que l’on s’attend le moins à trouver vivant dans une fourmilière. Pourtant, une famille de grillons, les Myrmecophilidae, se développent obligatoirement durant au moins une partie de leur vie à l’intérieur (...)

Tandem-running, recrutement de fourmis

Certaines espèces de fourmis des genre Temnothorax et Leptothorax utilisent une méthode de communication nommée tandem-running : lorsqu’une fourmi a trouvé une source de nourriture, elle retourne au nid pour recruter d’autres fourmis. Alors que (...)


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 2213118