Phytophages

Les mots phytophages et herbivores désignent les animaux qui se nourrissent principalement de végétaux. Le terme phytophage est surtout utilisé en agriculture pour désigner des insectes ravageurs des cultures, qui se nourrissent soit en mangeant les feuilles des plantes cultivées ou directement les fruits, bulbes et tubercules.

Il existe de très nombreux insectes phytophages, comme par exemple les pucerons qui se nourrissent de la sève des plantes, ainsi que divers coléoptères, thrips et chenilles qui se nourrissent des feuilles, des charançons qui se nourrissent des graines, les mouches mineuses qui s’attaquent aux feuilles des poireaux par exemple...

Par soucis de clarté, nous avons sur ce site séparé les insectes granivores (qui se nourrissent de graines) des autres phytophages. Si nous suivions à la lettre le terme de phytophage au sens scientifique, même les insectes comme les abeilles peuvent être considérés comme phytophages puisqu’elles se nourrissent de pollen et de nectar. Cependant, le terme est utilisé de manière courante avec une connotation péjorative. Comme les abeilles apportent un bénéfice aux plantes via la pollinisation, elles ne sont généralement pas désignées comme des insectes phytophages.


  • Que mange le gendarme (l’insecte) ?

    Les punaises gendarmes (Pyrrhocoris apterus) sont des insectes rouges et noirs fréquents dans les jardins potagers. Que mangent-ils ? Sont-ils nuisibles ? Sont-ils dangereux ? Toutes les réponses sont ici, avec un petit aperçu de leur biologie.

  • Le charançon ou "balanin" du chêne

    Les charançons ont mauvaise presse... mais à qui le charançon du chêne porte-t-il préjudice ? Et comment peut-on le distinguer des autres espèces forestières du genre Curculio ?
    Voici un charançon qui passe la plupart du temps inaperçu. Curculio glandium, le charançon ou "balanin" du chêne. En effet, contrairement à Curculio elephas qui pond dans les châtaignes (et parfois aussi dans les glands), ou à Curculio nucum dont les larves se développent dans les noisettes, notre charançon du (...)

  • Les cercopes : responsables de la bave blanche sur les plantes

    Les Cercopidae ou cercopes forment une famille d’insectes proches des cigales et cicadelles. Ils sont responsables des amas de bulles que l’on retrouve parfois sur les tiges des plantes, parfois appelée crachat de coucou. Ces bulles qui ressemblent à une sorte de bave mousseuse fixée sur la tige ou sur les feuilles des plantes du jardin sont produites par les larves des Cercopidae, pour se protéger des prédateurs. Parfois les cercopes sont improprement appelés cicadelles.

  • La punaise nébuleuse ou punaise grise

    La punaise grise ou punaise nébuleuse, Rhaphigaster nebulosa, est une espèce très commune dans les jardins et dans nos maisons en hiver. Cette espèce autochtone ne doit pas être confondue avec la punaise diabolique qui lui ressemble beaucoup. Voici comment les différencier.

  • La larve de la Casside transporte ses excréments pour se camoufler

    Les coléoptères déploient souvent des stratégies étonnantes pour se protéger des prédateurs. Les larves de la Casside de la menthe, Cassida viridis, utilisent leurs propres excréments pour se dissimuler !
    La Casside de la menthe, Cassida viridis, gagnerait sans doute le concours du camouflage le plus répugnant du monde animal. En plus d’être verte comme les feuilles de menthes, elle possède à l’état de larve deux longs crochets recourbés à l’arrière du corps. Contrairement à la (...)

  • La (très) malodorante punaise verte

    Nezara viridula est appelée punaise verte ponctuée, tachetée ou punaise verte du soja. Cet insecte volant, présent dans les jardins, rentre parfois dans les maisons et appartement et dégage une odeur très désagréable. Elle est proche d’une autre espèce de punaise verte, Palomena prasina, également présentée dans cet article.
    La célébrité de Nezara viridula, due au fait que cette punaise est présente sur une grande partie du globe (on parle d’espèce cosmopolite) et se nourrit de très (...)

  • Le criquet voyageur égyptien : le plus grand criquet de France

    Le criquet Égyptien est un criquet migrateur, le plus grand que l’on rencontre en Europe. Il s’aventure parfois en France.

  • Papillons exotiques

    Photos de papillons exotiques communs prises à la serre aux papillons de Hunawihr.

  • La cétoine grise est-elle de funeste présage ?

    La cétoine grise ou "drap mortuaire" appartient à l’espèce Oxythyrea funesta. C’est une des cétoines les plus communes dans les fleurs de nos jardins. En voici un peu plus sur l’écologie et la biologie de cet insecte aux couleurs bien ternes...
    Où vit la cétoine grise et comment la reconnaître ?
    La cétoine grise, aussi appelée "Drap mortuaire" ou Oxythyrea funesta de son nom latin, est présent dans toute l’Europe, l’Asie mineure et l’Afrique du Nord. Elle est facilement reconnaissable (...)

  • La chrysomèle de l’aulne, un coléoptère bleu métallique

    La chrysomèle de l’aulne ou galéruque de l’aulne, Agelastica alni, est un coléoptère phytophage. Les adultes se nourrissent des feuilles d’aulnes, en creusant des trous, alors que les larves causent leurs brunissements car elles se contentent de racler le dessus des feuilles. Malgré sa couleur bleu métallisée singulière et la ponctuation dense de ses élytres, d’autres insectes lui ressemblent et il est difficile de correctement l’identifier.
    La chrysomèle de l’aulne ou galéruque de (...)