MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

Les visiteurs de Myrmecofourmis.fr cherchent
comment chasser les fourmis de la maison, veulent savoir ce que sont les fourmis volantes, combien de fois une fourmi peut porter son propre poids, souhaitent découvrir les techniques de la macrophotographie, ou sont des curieux de nature impatients de découvrir des insectes étranges !
Trophallaxie entre fourmis


L'objectif de ce site internet est d'apporter des connaissances scientifiques vulgarisées sur les petits animaux qui nous entourent. Cela inclut bien sur ceux qui sont présents dans nos maisons et nos jardins (par exemple les fourmis, Psychodidae, cloportes, scutigères véloces,...) mais aussi des animaux parfois moins communs (mantispes, tritons, insectes du sol,...). Tous les articles sont illustrés par de nombreuses photographies macro qui permettent de voir de plus près les insectes, araignées, mille-pattes et autres petits animaux en question.
Myrmecofourmis.fr se veut être à destination des entomologistes, des naturalistes et aux moins biologistes d'entre nous, désireux d'en apprendre plus sur les animaux qu'ils peuvent rencontrer dans leur maison, leur jardin de fleurs ou leur potager ou pendant leurs promenades en pleine nature !
Les informations sur la biologie, le cycle de vie, l'alimentation, l'écologie et la reproduction des espèces présentées dans les articles font l'objet d'un minutieux travail de vérification, et dans la mesure du possible, toutes les références utilisées pour construire les articles sont citées en bas de page. N'hésitez pas à nous faire donner votre avis en utilisant les forums en bas des pages !

Navigation par mots clés:




Articles les plus récents:



Combien de pattes à un insecte ?

Nombre de pattes chez les insectes

Combien de pattes ont les insectes ? Comment le nombre de paires de pattes des insectes permet-il de les distinguer des araignées ? Tous les insectes ont-ils vraiment six pattes ? Est-ce que les insectes sont les seuls à posséder exactement six pattes ? Toutes les réponses sur le nombre de pattes des insectes sont dans cet article.



Les mouches mineuses du potager

Insecta, Diptera, Brachycera, Syrphidae, Cheilosia fasciata

Les mineuses sont des larves de mouches ou de papillons qui se nourrissent de l’intérieur des feuilles des plantes. Elles creusent des galeries qui décolorent les feuilles. Les mineuses les plus connues sont les mineuses des poireaux, des laitues, du basilic, des haricots et des pois (ce sont des mouches), mais on trouve aussi des mineuses dans les agrumes et dans les feuilles de marronier et de tomates (ce sont des larves de papillons). Dans cet article, nous nous intéresserons aux mouches mineuses et en particulier à la mouche mineuse de l’ail des ours, Cheilosia fasciata.



Meligethinae, les touts petits coléoptères noirs des fleurs

Insecta, Coleoptera, Nitidulidae, Meligethinae, Meligethes

Avez-vous déjà remarqué ces milliers de petits coléoptères noirs qui se cachent dans les étamines des pissenlits et des marguerites au printemps ? Ces petits coléoptères floricoles se nourrissent de pollen et de nectar, ils appartiennent généralement à la sous-famille des Meligethinae.



Reines parasites, fourmis à fondation dépendante Chtonolasius

Insecta, Hymenoptera, Formicidae, Formicinae, Lasius (Chtonolasius)

Les reines fourmis du sous-genre Chtonolasius sont dites à "fondation dépendante". Cela signifie qu’elles doivent s’introduire dans une colonie de fourmis déjà existante et tuer la reine en place pour la remplacer si elles veulent fonder leur propre colonie. On différencie facilement les reines de Chtonolasius des autres Lasius par leur tête aussi large que leur thorax.



Le scolopendre annelé, Scolopendra cingulata

Myriapoda, Chilopoda, Scolopendromorpha, Scolopendridae, Scolopendra cingulata

Le scolopendre méditerranéen aussi appelé scolopendre annelé ou Scolopendra cingulata, est un très grande myriapode vivant dans le Sud de la France. C’est un prédateurs possédant des forcipules acérés qui capture de gros insectes et serait même capable de capturer de jeunes lézards.



L’hygiène chez les insectes sociaux

La gestion des maladies et des cadavres chez les abeilles, les fourmis et les termites

La vie en société n’est pas sans risque : la promiscuité entre les insectes d’une même colonie est très importante et facilite la transmission des maladies. L’évolution a sélectionné de nombreux comportements chez les insectes sociaux pour éviter que toute la colonie ne tombe malade lorsqu’un individu est infecté par un parasite, qu’il s’agisse d’un virus, d’un microbe ou d’un champignon. Les fourmis, mais aussi les abeilles et les termites possèdent donc une grande diversité de comportements hygiéniques et nettoient leurs nids avec grand soin, en particulier lorsqu’elles éliminent les cadavres.



Les Veliidae, des punaises flottantes

Insecta, Hemiptera, Heteroptera, Veliidae, Velia sp

Les Gerris n’ont pas le monopole de la flottaison chez les punaises. D’autres familles de punaises, comme les Veliidae, sont capables de flotter sur l’eau. Les Veliidae sont des punaises au corps large dont l’abdomen et souvent bordé de rouge. On les trouve sur les eaux calmes où elles chassent d’autres invertébrés.


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 2027845