MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Chrysolina lucidicollis - la chrysomèle à collier rouge

Insecta ; Coleoptera ; Chrysomelidae ; Chrysolina lucidicollis grossepunctata

Pas de chance pour Chrysolina lucidicollis, comme elle ne s’attaque pas aux cultures comme certaines de ses congénères, elle a été très peu étudiée et n’a pas de nom commun. Mais ce n’est pas une raison pour l’ignorer. Certes, Myrmecofourmis.fr n’a pour une fois rien à vous raconter, mais heureusement il y aura quand même quelques photos...

De nombreuses espèces de chrysomèles ont été étudiées en détail, en raison de leur mode de vie phytophage. C’est par exemple le cas pour le doryphore de la pomme de terre, la chrysomèle du romarin (ou "chrysomèle américaine"), la chrysomèle polie qui mange des plantes aromatiques et de nombreuses autres espèces. Bien que Chrysolina lucidicollis soit aussi phytophage, elle ne semble pas se nourrir de plantes que nous consommons nous aussi. De plus, sa répartition est limitée au Sud de la France et de l’Europe, et à une partie de l’Afrique du Nord (y compris les îles Canaries, avec la sous-espèce Chrysolina lucidicollis grossepunctata). Comme si cela ne suffisait pas, elle est difficile à séparer d’autres espèces très proches [1] [2]. Plusieurs espèces de chrysomèles noires brillantes possèdent ces bandes rouges ou oranges au bord des élytres, c’est par exemple le cas pour Chrysolina gypsophilae, Chrysolina carnifex, Chrysolina sanguinolenta, Chrysolina latecincta et Chrysolina kuesteri et la séparation de Chrysolina lucidicollis avec ces espèces proches semble pour le moment un peu incertaine [3]. Elle a donc été très peu étudiée et il n’y a malheureusement pas grand chose à en dire, si ce n’est qu’elle se nourrit probablement de plantes de la famille des linaires comme Linaria spuria et Linaria thymifolia. En attendant qu’un entomologiste passionné s’attache à décrire les habitudes de ce joli coléoptère et que les taxonomistes y voient plus clair, il ne nous reste plus qu’à regarder quelques photos de cet insecte :

Une chrysomèle à collier rouge (Chrysolina lucidicollis grossepunctata) sur le sable des dunes de la réserve naturelle de Corralejo, sur l’Île de Fuerteventura :
Chrysolina lucidicollis grossepunctata
Chrysolina lucidicollis grossepunctata

Deux chrysomèles à collier rouge sur une plante hôte indéterminée des îles Canaries :
Chrysolina lucidicollis grossepunctata

Vidéo de Chrysolina lucidicollis grossepunctata des Îles Canaries dans son milieu naturel :


Références et définitions

[1Identification de Chrysolina lucidicollis sur le forum insecte.org.

[2Winkelman J & Debreuil M. (2008). Les Chrysomelinae de France (Coleoptera, Chrysomelidae). Supplément Rutilans, 188 p.

[3Il y a peu, Chrysolina lucidicollis avait le même statut que Chrysolina lucidicollis grossepunctata : les deux étaient considérées comme des sous-espèces de Chrysolina gypsophilae, voir par exemple Tieberghien G. Fiche G. gypsophilae, 5p.

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 159 / 2027558