MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Le staphylin (mal) odorant, Ocypus olens

Coleoptera : Staphylinidae ; Ocypus olens

Est-ce sont odeur qui lui vaut le nom de diable ? Le staphylin odorant ne sent pas vraiment bon lorsqu’on vient l’embêter. Mais d’où vient l’odeur infâme de ce grand staphylin noir ? Voici quelques pistes peu ragoûtantes...

Pourquoi surnomme-t-on ce coléoptère "staphylin odorant" ?

Le staphylin noir (Ocypus olens), aussi appelé staphylin odorant ou "diable", est un grand et long coléoptère noir de la famille des Staphylinidae. Ce gros insecte pourrait être une proie facile pour de nombreux animaux insectivores, mais vous l’aurez deviné, le "staphylin odorant" ne porte pas ce nom pour rien. Sitôt dérangé alors qu’il chasse sur le sol ou sous une pierre, le pauvre diable relève son abdomen vers le haut, prenant des airs de scorpion. Il n’en est rien : il ne possède pas de dard et ne peux donc pas vous piquer. Mais s’il se sent en danger, il n’hésitera pas à projeter ses déjections vers son agresseur, ni à recracher par la bouche le contenu de son estomac, tout aussi nauséabond. Il faut dire que ce staphylin se nourrit entre autres de cadavres d’animaux... imaginez l’odeur !

Gros plan sur la tête d'Ocypus olens

De plus, il utilisera sans aucun doute deux glandes présentes tout au bout de son abdomen et qui lui permettent d’émettre une odeur tout aussi épouvantable que les précédentes. Si vous l’énervez un jour, vous pourrez le voir sortir les deux glandes blanches qu’il utilise pour se défendre [1] [2].

Ocypus olens en position défensive

Le staphylin noir (Ocypus olens) est-il dangereux ?

Hormis pour son odeur qui risque de vous faire tomber par terre, le staphylin noir ne présente pas de réel danger. Il ne faut cependant pas l’attraper à main nue car il vous pincerait avec ses grandes mandibules et sa morsure pourrait même vous laisser une petite coupure. Il ne s’en prendra cependant pas à vous si vous ne le coincez pas entre vos doigts et que vous ne l’embêtez pas trop. S’il rentre dans votre maison, posez-le délicatement dans un verre avec une feuille de papier, plaquez ensuite la feuille sur le haut du verre et relâchez-le dans votre jardin où il sera sans doute très utile !

Staphylin noir, nettoyage des mandibules

Quel est l’habitat du staphylin noir, et que mange-t-il ?

Le staphylin odorant vit un peu partout au sol là où il peut trouver de la nourriture. Son habitat est donc très varié, puisqu’on le retrouve en forêt, dans les prés et champs, en ville (celui présenté en photos ici a été capturé à Lyon - puis relâché) et même de temps en temps dans les maisons.
Son régime alimentaire se compose de petits invertébrés. Il mange des insectes et des vers de terre, mais surtout des limaces et des escargots. Cela en fait un insecte auxiliaire des cultures au potager. C’est également un insecte nécrophage qui se nourrit occasionnellement de petits animaux morts (rongeurs, oiseaux,...). On le rencontre donc parfois à proximité des cadavres qu’il participe à dégrader [3].

Ocypus olens vu de dessus

Quel est le cycle de vie d’Ocypus olens ?

Les adultes sont observables durant toute la belle saison, du début du printemps à la fin de l’automne. La reproduction a lieu en automne, les mâles et les femelles s’accouplent en se tenant par l’extrémité de l’abdomen à l’aide de leurs cerques. Les femelles cherchent ensuite un endroit sombre et humide pour pondre leurs oeufs. On retrouve par exemple les oeufs dans la litière du sol, dans les feuilles mortes ou sous les pierres et les souches d’arbres. Après un mois d’incubation, les oeufs éclosent. Les larves grandissent rapidement et se nourrissent elles aussi de proies variées qu’elles trouvent dans le sol et la litière. Une fois la croissance larvaire terminée, la larve se nymphose et prend une forme de pupe. Il lui faudra un mois pour se développer complètement avant de sortir faire ses premiers pas d’insecte adulte. L’insecte peut ensuite vivre plus d’un an [4].

Macrophotographie d’une grande larve de staphylin ouvrant ses mandibules en grand.
 JPEG - 269.3 ko
Mandibules d’une larve de staphylin
Deux grandes larves de staphylin noir (staphylin odorant, Ocypus olens). Photographie de dessus sur fond blanc, macro.
 JPEG - 323.4 ko
Larves de staphylins

Comment reconnaître le staphylin odorant ?

Peu de staphylins sont aussi grands que Ocypus olens. Si votre insecte mesure plus de 2 ou 3cm et est entièrement noir, il s’agit probablement du staphylin odorant, mais d’autres espèces très proches existent. Discerner Ocypus olens (qui possède un liseré blanc à l’extrémité de l’avant dernier segment de l’abdomen [5]) de O. pedemontanus (en plaine), O. tenebricosus, O. solarii (dans les Alpes maritimes), O. brunnipes (pattes et antennes brunes), O. aethiops (présence de points jaunes sur chaque segment de l’abdomen) et d’O. ophtalmicus (corps à reflets bleus ou violets), qui sont aussi très grands et entièrement noirs, nécessite un oeil expert en la matière... et parfois des dissections [6] !

Macrophotographie du grand staphylin noir odorant de profil sur fond noir et blanc.
 JPEG - 280.5 ko
Staphylin Ocypus olens de profil

Les autres grandes espèces courantes sont le staphylin cendré Creophilus maxillosus avec des taches grises sur l’abdomen et un thorax et une tête brillantes (pas de poils), le staphylin bourdon Emus hirtus avec des taches jaunes sur le thorax et le bout de l’abdomen et une tache grise sur les élytres, les staphylins maculés Platydracus flavopunctatus et stercoraires Platydracus stercorarius qui possèdent des élytres rouges et des taches blanches sur l’abdomen et les staphylins tessellés comme Ontholestes tessellatus ou Ontholestes murinus qui sont gris et bruns avec des motifs en damiers, le staphylin fossoyeur Dinothenarus fossor possède un thorax, des élytres et une tête de couleur jaune à rouge brique. On trouve plus rarement Abemus chloropterus qui possède des élytres verdâtres.

Photographie macro d’une larve de staphylin odorant de profil. Fond blanc.
 JPEG - 196.8 ko
Larve de staphylin, profil

Références et définitions

[1Araujo, J (1981) Ultrastructure des glandes défensives de Ocypus olens (Mull.) (Coleoptera, Staphylinidae). Archives de Biologie 92 (2) : 185-201.

[2Jefson, M, Meinwald, J, Nowicki, S, et al (1983) Chemical defence of a rove beetle (Creophilus maxillosus). Journal of Chemical Ecology 9 (1) : 159-180.

[3Bonacci, Massolo, Brandmayr, and Zetto Brandmayr (2006) Predatory behaviour on ground beetles (Coleoptera : Carabidae) by Ocypus olens (Muller) (Coleoptera : Staphylinidae) under laboratory conditions. Entomological News 117 (5) : 545-551.

[4Koryszko, Jan (1996) How long does a devils coach-horse live ? Bulletin of the Amateur Entomologists’ Society 55 (405) : 66 : April.

[5Identifier Ocypus olens, forum insecte.org

[6Identification d’un staphylin du genre Ocypus sur le forum insecte.org

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 4987 / 2024219