Abeilles solitaires

La grande majorité des abeilles ne vivent pas en colonies ! Elles sont d’ailleurs désignées par le nom d’abeilles solitaires. Il existe environs un millier d’espèces d’abeilles solitaires en France, alors qu’il n’y a qu’une seule espèce d’abeille sociale, du nom scientifique d’Apis mellifera.

Les abeilles solitaires sont tout aussi importante pour l’environnement que les abeilles sociales, elles participent tout autant à la pollinisation des fleurs (parfois même de certaines plantes que les abeilles sociales ne visitent jamais).

Malheureusement, comme elles ne peuvent pas être élevées pour la production de cire ou de miel et de pollen comme les abeilles sociales, elles attirent beaucoup moins l’attention du grand public... Elles souffrent pourtant, comme l’abeille sociale, de graves problèmes liés au réchauffement climatique, à l’utilisation d’insecticides et à la perte de leurs habitats. Voici quelques articles sur ces petites abeilles :


  • Les méloés : des coléoptères bleus parasites

    Les méloés sont des insectes de l’ordre des coléoptères, comme les scarabées et les coccinelles. L’espèce de méloé la plus courante est Meloe proscarabaeus, les femelles de cette espèce ont un abdomen énorme et sont de couleur bleu ou noir métallique. Leur thorax est très nettement séparé de leur tête et de leur abdomen, et ressemblent vaguement à de grosses guêpes ou fourmis sans ailes. Les larves de méloés sont appelées triongulins et parasitent certaines espèces d’abeilles solitaires.

  • Abeilles maçonnes : l’osmie cornue

    L’osmie cornue ou abeille maçonne, Osmia cornuta, est une des premières abeilles solitaires à s’activer au printemps. On peut en effet observer les osmies voler de Mars à Juin. Ces abeilles étant actives au printemps malgré des températures faibles, elles sont très importantes pour la pollinisation des premières fleurs. Elles sont donc particulièrement recherchées pour la pollinisation des arbres fruitiers précoces comme les cerisiers, les pruniers et les amandiers. D’après le Guide des (...)

  • Guêpe coucou, Chryside enflammée

    Les guêpes coucou sont des insectes parasites d’abeilles solitaires. Leurs couleurs bleues et rouges vives et métalliques sont remarquables. On leur accorde pour cette raison le surnom de chryside enflammée, qui désigne en réalité une des espèces les plus courantes de la famille des Chrysididae : Chrysis ignita.

  • Abeilles solitaires

    La plupart des abeilles ne sont pas sociales et ne vivent pas dans des ruches. Près d’un millier d’espèces d’abeilles dites solitaires sont présentes en Europe. Ces abeilles, de formes, de tailles et de couleurs très variées participent à la pollinisation de nombreuses espèces de plantes. Voici un petit aperçu photographique de la diversité de ces abeilles dites solitaires.

  • Les abeilles à bandes bleues dorment ensemble

    Les abeilles à bandes bleues sont des abeilles solitaires. À un détail près : elles se retrouvent pour dormir ensemble tous les soirs ! Un comportement aussi étrange que difficile à expliquer.

  • Hôtels à insectes : une mauvaise idée ?

    Les hôtels et abris à insectes sont devenus très populaires au cours des dernières années. Il existe certaines craintes quant à leur effet réel sur les insectes autochtones notamment. Voici les bonnes pratiques pour construire un hôtel à insectes, et une réflexion sur leur réelle utilité pour l’environnement.

  • Comment construire le meilleur hôtel à insectes

    Les hôtels à insectes ou abris à insectes sont utiles au jardin et fournissent aux abeilles solitaires des lieux où nicher. Voici comment construire soi-même un hôtel idéal pour les insectes. Cet article décrit quels matériaux utiliser, quel est le meilleur emplacement pour l’hôtel à insectes et comment attirer des abeilles et autres insectes auxiliaires du jardin tels que bourdons, osmies, coccinelles et chrysopes.

  • Les Abeilles Charpentières ou Xylocopes sont des Tricheuses

    Comment se nourrir lorsque l’on est trop gros pour rentrer dans son plateau repas ? Certaines abeilles à langues courtes ont trouvé une solution...

  • Des abeilles construisent leurs nids en plastique

    Des abeilles solitaires sauvages récoltent du plastique, à la place de la résine d’arbre et des feuilles, pour construire leur nid.

  • Abeilles coupeuses de feuilles, Mégachiles

    Les abeilles solitaires mégachiles coupent parfois des trous circulaires dans les feuilles de rosier pour fabriquer leur nid. Voici pourquoi vous devriez tout faire pour protéger ces abeilles utiles au jardin et dans la nature.