Avez-vous peur du perce-oreilles ?

Les perce-oreilles sont-ils dangereux ? Dermaptera, Forficulidae

Les perce-oreilles ou pince-oreilles, aussi appelés forficules, sont des insectes qui vivent généralement au sol ou dans les arbres. Ils possèdent deux cerques à l’arrière de leur corps en forme de pince ou de tenaille. Ceux-ci servent aux perce-oreilles à se défendre ou à se reproduire.

Les perce-oreilles sont-ils dangereux ?

Les perce-oreilles ou pince-oreilles percent-ils les oreilles ? Non, loin de là, ces insectes inoffensifs chassent les pucerons et autres phytophages comme les psylles. Les cerques en forme de pinces à l’extrémité de leur abdomen ne servent qu’à la défense. Ils peuvent manger des végétaux en décomposition ou des fruits très mûrs mais ne posent pas de problèmes aux jardiniers et sont considérés comme des alliés au potager.

Larve de Dermaptère aussi appelé perce-oreille, de couleur grise, transparent.
Jeune perce-oreille

À quoi servent les pinces des perce-oreilles ?

Les pinces des perce-oreilles, appelées cerques, sont ce qui distingue les perce-oreilles des autres insectes. Les perce-oreilles forment l’ordre des dermaptères (Dermaptera) et les cerques, chez cet ordre d’insectes, sont durs et non segmentés.
Chez les femelles, les cerques servent à se défendre contre les prédateurs, et dans une moindre mesure, à capturer leurs proies. Les cerques des femelles sont généralement lisses et droits, ou légèrement incurvé à leur extrémité.
Chez les mâles, les cerques peuvent prendre des formes étonnantes. Ils servent aussi à se défendre, à chasser, mais surtout à combattre d’autres mâles, à s’accoupler ou à parader [1].

Quel est le cycle de vie du perce-oreille ?

Les femelles perce-oreilles, après l’accouplement, creusent une petite cavité dans laquelle elles pondent au plus quelques dizaines d’oeufs. Les femelles perce-oreilles restent à côté de leurs oeufs pour s’en occuper, elles les retournent et les lèchent jusqu’à ce qu’ils éclosent. Il s’agit d’un des rares insectes non social à fournir des soins maternels à sa descendance. Certains entomologistes parlent d’espèces subsociales.

C’est le cas de ce Forficula auricularia femelle. Ce perce-oreilles commun se distingue des autres par ses ailes dépassant des élytres [2] :

Dermaptère, perce-oreille dans le sol caché sous une pierre et ses petits oeufs ronds de couleur blanc jaune.
Femelle pince-oreille protégeant ses oeufs

La femelle de pince-oreilles peut même aller jusqu’à régurgiter la nourriture aux jeunes venant de sortir de leurs oeufs. [3]

Perce-oreille, Dermaptère, sur fond blanc. Cet insecte est de couleur brune, marron, jaune et orange, avec deux longs cerques en forme de pinces ou de crochet à l'arrière du corps. Macrophoto, vue de dessus sur fond blanc.
Dermaptère adulte

Il ne s’agit pas d’un comportement parental limité à une seule espèce. Par exemple, Anechura bipunctata, un perce-oreil rencontré en montagne, montre également ce comportement :

Les perce-oreilles prennent soin de leurs oeufs.
Les dermaptères sont des insectes subsociaux

Pour observer cela dans la nature, il vous faut rechercher les forficules régulièrement sous les pierres et dalles. N’oubliez pas de replacer les pierres derrières vous ! L’insecte alors dérangé prendra ses oeufs un à un pour les placer à l’abris du soleil :

Insectes subsociaux, les femelles prennent soin de leurs oeufs.
Soins parentaux par une femelle forficule

Vous aurez peut-être l’occasion de croiser différentes espèces de perce-oreilles, comme Euborellia moesta, un joli insecte noir et brillant.

Perce-oreilles ou pince-oreilles noir brillant.
Euborellia moesta
Perce-oreilles noir Euborellia moesta un petit dermaptère à cerques courts.
Euborellia moesta
Perce-oreilles noir nettoyant ses antennes. Les insectes utilisent souvent leurs mandibules ou des soies fixées sur leurs tarses pour nettoyer leurs antennes.
Euborellia moesta se nettoyant les antennes

Partager cet article pour soutenir Myrmecofourmis.fr:


Articles liés

Notes et références

[1Briceño, R. D., & Eberhard, W. G. (1995). The functional morphology of male cerci and associated characters in 13 species of tropical earwigs (Dermaptera : Forficulidae, Labiidae, Carcinophoridae, Pygidicranidae).


Vos commentaires et questions:

  • Le 7 mai 2012 par marion :

    et comme chacun sait, c’est l’insecte le plus effrayant du règne animal..




Poser une question:

Votre message
Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.