Des fourmis qui se déguisent en... fourmis !

Hymenoptera ; Formicidae ; Cephalotes specularis & Crematogaster ampla

La fourmi Cephalotes specularis appartient à un genre de fourmis possédant des têtes en forme de portes [1], tout comme les fourmis portes Camponotus truncatus. Elles s’en servent pour bloquer les entrées de leurs nids et empêcher aux autres insectes d’y entrer. Ces petites fourmis ne sont généralement pas agressives et privilégient le camouflage et la défense pour protéger leur colonie. Elles sont parfois appelées fourmis tortues en raison de la forme de leur corps, ou fourmis parachutes car elles se laissent tomber des arbres sur lesquelles elles fourragent lorsqu’elles se sentent menacées [2].
En plus de leur tête en forme de porte, la fourmi Cephalotes specularis a évolué un moyen encore plus sûr de protéger son territoire et de s’accaparer les ressources qui s’y trouvent : elle vit uniquement sur le territoires de fourmis très agressives des fourmis acrobates du genre Crematogaster [3]. Ces fourmis forment de longues colonnes et les ouvrières sont rapides et possèdent un aiguillon douloureux. Lorsqu’elles sont dérangées, les fourmis acrobates lèvent leur abdomen en l’air et font perler une gouttelette de venin répulsif au bout de leur aiguillon. Personne n’oserait venir embêter ces dernières, qui occupent d’ailleurs rapidement l’espace et les ressources là où elles décident de vivre. Alors, pour passer inaperçue et accéder plus facilement à la nourriture défendue par les redoutables fourmis acrobates du genre Crematogaster, les fourmis tortues de l’espèce Cephalotes specularis se fondent dans la masse. Elles ressemblent fortement à leurs hôtes et ont évolué pour ressembler moins à des fourmis tortues et plus à des fourmis acrobates. En plus de cela, elles imitent même le comportement des fourmis acrobates : elles lèvent leur abdomen vers le haut et l’agitent de la même manière que leurs hôtes le font ! Cela permet à ces fourmis de se faufiler sur les pistes des fourmis acrobates, de voler leurs resources, et de se protéger de leurs prédateurs qui les prennent pour des fourmis bien plus capables de se défendre.

Voici dans l’ordre, une fourmi acrobate Crematogaster ampla, la fourmi tortue qui imite cette espèce Cephalotes specularis, et une autre espèce de fourmis tortues (Cephalotes maculatus) qui n’imite pas les fourmis acrobates.

Une fourmi noire du genre Crematogaster avec son abdomen en pique relevé vers le haut.
Crematogaster ampla, levant le gastre vers le haut, comportement typique des Crematogaster
Cephalotes specularis, une fourmi noire copiant le comportement de Crematogaster ampla
Cephalotes specularis courant le long d’une piste de Crematogaster ampla
Une fourmi tortue grise et beige, Cephalotes maculatus, avec des protubérances sur la tête qui protègent ses antennes.
Cephalotes maculatus : attitude typique du genre pour une espèce non parasite
Scott Powell

Peut-être arriverez-vous à faire la différence, mais les prédateurs des fourmis tortues n’y voient que du feu et n’osent pas attaquer Cephalotes specularis.

Merci à Scott Powell qui m’a très aimablement autorisé à utiliser ses photos pour illustrer l’article.


Partager cet article pour soutenir Myrmecofourmis.fr:


Articles liés

Notes et références

[1Brandao, C. R. F., Feitosa, R. M., Powell, S., & DelCarlo, K. (2014). Description of Cephalotes specularis n. sp.(Formicidae : Myrmicinae) the mirror turtle ant. Zootaxa, 3796(3), 568-578.

[2Yanoviak, S. P., Munk, Y., & Dudley, R. (2011). Evolution and ecology of directed aerial descent in arboreal ants. Integrative and Comparative Biology, 51(6) : 944–956.



Poser une question:

Votre message
Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.