Les nèpes : des punaises mangeuses de poissons !

Hemiptera ; Nepidae ; Nepa cinerea

La nèpe cendrée vue de dessus sur fond blanc, on voit bien le siphon respiratoire, les pattes ravisseuses et le rostre piqueur de ce prédateur des mares et étangs qu'est la nèpe cendrée.
Nèpe cendrée

La nèpe à mauvaise presse : on attribuerait à cette punaise aquatique des piqûres douloureuses qu’elle infligerait à l’aide de son rostre piqueur, cet appendice buccal en forme de pointe par lequel elle aspire le contenu de ses proies.

Gros plan d'un insectes sur fond blanc, punaise prédatrice à rostre piqueur, Nepa cinerea, la nèpe cendrée.
Rostre de la nèpe cendrée

Mais il ne sert à rien de posséder un rostre si robuste si l’on est incapable de capturer des proies. là encore, la nèpe est un redoutable prédateur. Comme les mantes, les nèpes possèdent des pattes ravisseuses qu’elles peuvent replier pour saisir leurs proies.

Vue de face de la nèpe cendrée Nepa cinerea, avec ses pattes ravisseuses, prêtes à attaquer, se laissant flotter à la surface de l'eau. Photo d'insecte sur fond blanc.
Pattes ravisseuses de la nèpe

On trouve les nèpes dans l’eau ou au bord des mares. Dans l’eau, elles respirent via un siphon respiratoire caudal. Ce siphon est formé de deux gouttières ouvertes à leur extrémité [1]. Lorsqu’elle veut respirer, la nèpe reste donc sous l’eau et respire par ce "tuba".
Mais elle peut aussi sortir de l’eau ! En effet, il lui suffit de se poser quelques instants au soleil pour sécher et déplier ses ailes cachées sous des hémiélytres :

La nèpe cendrée, Nepa cinerea
La nèpe cendrée possède des pattes ravisseuses et un rostre piqueur qui font d’elle un redoutable prédateur, y compris pour les petits poissons et les tétârds et autres larves de grenouilles, crapauds, tritons et salamandres.

Attention aux doigts lorsque vous soulevez des planches au bord de l’eau !

Nepa cinerea, la nèpe cendrée, un insecte aquatique (punaise) avec des pattes avant pointues et un "dard" ou siphon qui lui permet de respirer à la surface de l'eau.
Nèpe cendrée

Une nèpe photographiée en Seine-et-Marne (Île-de-France), trouvée dans un bassin de gestion des eaux pluviales :

Une nèpe cendrée, punaise aquatique de l'espèce Nepa cinerea. Les nèpes sont de grosses punaises brunes aquatiques et prédatrices, leurs pattes avant sont dites ravisseuses car elles permettent de capturer des proies. Les nèpes respirent à travers le siphon visible à l'arrière de leur corps, qui ne sert pas à piquer. Macrophotographie sur fond blanc.
Nèpe, punaise aquatique
Macrophotographie sur fond blanc d'une nèpe cendrée, Nepa cinerea, une punaise aquatique prédatrice.
Nèpe vue de dessus

Les nèpes sont cependant des prédateurs naturels qui font partie des écosystèmes français. Tant qu’on y met pas les doigts, pas de soucis à se faire. Les nèpes ne sont pas agressives et sont très lentes. Il n’y a donc pas de danger à les avoir dans sa mare si on n’y met pas les doigts. Au contraire, elles participent à se débarrasser de larves de moustiques et font partie des écosystèmes en bonne santé.


Partager cet article pour soutenir Myrmecofourmis.fr:


Articles liés

Notes et références

[1Alain Ramel. 2007. La respiration aquatique des insectes. Insectes (3) n°146, 5p.



Poser une question:

Votre message
Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.