Elytres

Les élytres sont une paire d’ailes protectrices relativement rigide, qui se situent au dessus de la deuxième paire d’ailes (utilisées pour le vol) de certains insectes. Les élytres sont épaisses et rigides, alors que les ailes sont membraneuses, souples, et souvent transparentes. Les élytres recouvrent donc les ailes des insectes et ont un rôle important dans la protection des ailes et de l’abdomen des insectes. Elles sont faites de chitine comme le reste de la cuticule (la "coquille" dure des insectes). En plus de leur rôle protecteur, les élytres peuvent également jouer un rôle important dans la locomotion de l’insecte. Les élytres des coléoptères peuvent aider à réguler leur vol en agissant comme des stabilisateurs et en améliorant leur manœuvrabilité en vol.

Les élytres sont présents dans de nombreuses familles d’insectes, notamment chez les coléoptères (scarabées et co.). Les élytres des coléoptères sont souvent colorés et présentent des motifs complexes, ce qui peut les rendre très attrayants pour les collectionneurs d’insectes.

Tous les insectes n’ont pas des élytres, par exemple les hyménoptères, dont les abeilles, n’ont pas d’élytres et leurs ailes sont visibles. Les coléoptères (scarabées et co.) ont des élytres qui recouvrent les ailes dont ils se servent pour voler. Elles sont souvent d’ailleurs colorées ou irisées.

Certains insectes ont des hémiélytres. Chez les punaises (Hétéroptères), la première paire d’ailes est appelée hémiélytres car elle n’est pas complètement rigide, mais possède une partie rigide souvent colorée et une partie souple.


  • Le Crache-Sang

    Le crache-sang, aussi appelé chrysomèle noire ou timarque, est un insecte de l’ordre des coléoptères qui émet un liquide rougeâtre et toxique qui ressemble à du sang lorsqu’il est stressé. Voici ce qu’il faut savoir.

  • Le staphylin (mal) odorant, Ocypus olens

    Pourquoi surnomme-t-on ce coléoptère "staphylin odorant" ? Le staphylin noir (Ocypus olens), aussi appelé staphylin odorant ou "diable", est un grand et long coléoptère noir de la famille des Staphylinidae. Ce gros insecte pourrait être une proie facile pour de nombreux animaux insectivores, mais vous l’aurez deviné, le "staphylin odorant" ne porte pas ce nom pour rien. Sitôt dérangé alors qu’il chasse sur le sol ou sous une pierre, le pauvre diable relève son abdomen vers le haut, prenant (...)

  • La chrysomèle de l’aulne, un coléoptère bleu métallique

    La chrysomèle de l’aulne ou galéruque de l’aulne, Agelastica alni, est un coléoptère phytophage. Les adultes se nourrissent des feuilles d’aulnes, en creusant des trous, alors que les larves causent leurs brunissements car elles se contentent de racler le dessus des feuilles. Malgré sa couleur bleu métallisée singulière et la ponctuation dense de ses élytres, d’autres insectes lui ressemblent et il est difficile de correctement l’identifier.
    La chrysomèle de l’aulne ou galéruque de (...)

  • Le dytique utilise ses ailes pour vivre sous l’eau !

    Les dytiques sont des insectes aquatiques de l’ordre des coléoptères et de la famille des Dytiscidae. Ils sont prédateurs d’autres insectes, d’arthropodes et de petits amphibiens à l’état de larves et d’adultes. Ils nagent à l’aide de leurs pattes arrières, et respirent en capturant de l’air sous leurs élytres. Ils font partie des insectes les plus courants dans les mares, les étangs et les bassins où il n’y a pas de poissons.
    Les dytiques (ou Dysticidae) forment une famille de (...)

  • Un insecte prédateur d’escargots : le petit Silphe noir

    Le petit Silphe noir, Phosphuga atrata, est un coléoptère prédateur d’escargots et de limaces. C’est aussi un insecte commun et discret qu’il ne faut pas confondre avec les Silphidae nécrophores.

  • Coléoptères nageurs : le dytique a des rames à la place des pattes

    Certains insectes se sont adaptés de manière étonnante à leur environnement. Les pattes des dytiques sont ainsi devenues de véritables rames au cours de l’évolution...

  • Au jardin, il mange les escargots : le vers luisant est un prédateur !

    Les vers luisants sont des insectes de la famille des Lampyridae, capables de produire de la lumière par bioluminescence. L’espèce la plus commune est Lampyris noctiluca. Les larves des vers luisants sont d’efficaces alliées du jardinier, qui dévorent les escargots, limaces et autres mollusques mangeurs de salades.
    Que les jardiniers se le disent : les vers luisants sont utiles au potager où ils s’attaquent aux escargots...
    Si les mâles des vers luisants ou Lampyres ressemblent bien (...)

  • Le défi de l’Hydrophile : être adapté à la course, au vol et à la nage en apnée !

    C’est un des plus grands coléoptères de France qui cumule les records : l’hydrophile maîtrise aussi bien la course à pied que le vol ou la nage !

  • Un tout petit coléoptère squatte les fourmilières et imite les fourmis

    Ils ressemblent à des fourmis pourtant ils n’en est rien : les Scydmaenidae sont de minuscules coléoptères qui vivent dans la litière et le bois mort...

  • Scarabée géoteope : Geotrupes sp

    Les scarabées Géotrupes sont des coléoptères bousiers très communs sur les chemins de forêt fréquentés par des chevaux ou du bétail. Les femelles enterrent des bouses de vaches et du crottin de cheval dans des galeries pour nourrir leurs larves.