Les araignées sauteuses

Salticidae

La famille des Salticidae regroupe près de 6000 espèces de petites araignées sauteuses. Elles sont aussi souvent appelées salticides ou saltiques.

Ces araignées sont capables de sauter avec leurs pattes arrières, mais comme vous le verrez ci-dessous leurs pattes ne sont pas très développées. Plutôt que d’utiliser uniquement des muscles pour sauter, comme les humains ou les sauterelles, les araignées sauteuses utilisent un système de pression hydraulique [1]. Elles peuvent faire circuler l’hémolymphe (le "sang" des arthropodes) très rapidement dans leurs pattes arrière pour bondir. Cela leur permet de sauter tout en aillant des pattes arrières très fines.

Pour s’assurer de ne pas tomber au milieu de nulle part lorsqu’elles sautent, de nombreuses espèces d’araignées sauteuses produisent un unique fil de soie légèrement collant à l’arrière de leur abdomen. Cela leur permet de se rattraper et de rebrousser chemin si elles chutent.

Les araignées sauteuses possèdent aussi une vision très développée. Ces araignées ont huit yeux en tout, disposés en quatre paires. Généralement, les Salticidae ont deux très grands yeux sur la face avant de la tête, deux petits yeux situés à l’extérieur de la face avant, et quatre autres yeux sur les côtés parfois orientés vers le haut, ce qui pourrait leur permettre de repérer des prédateurs ou des proies au dessus d’elles ou sur leurs côtés.

Que mangent les araignées sauteuses ?

Leurs grands yeux et leurs pattes sauteuses leur permettent de se nourrir de presque tous les petits insectes, en particulier de moucherons et moustiques. Certaines espèces de Salticidae sont plus spécialisées et sont par exemple exclusivement prédatrices de fourmis.

Pourquoi les araignées sauteuses sont-elles si colorées ?

De nombreuses espèces d’araignées sauteuses sont extrêmement colorées. Les Salticidae les plus célèbres sont des araignées sauteuses mâles d’Australie appelées araignées paons ou "peacock spiders". Ces araignées que l’on ne trouve pas en France sont capables d’effectuer des danses complexes pour séduire les femelles durant la parade nuptiale. Ces araignées essayent d’impressionner les femelles en agitant leurs pattes et leur abdomen (ou opistosoma) coloré pour que celles-ci acceptent de s’accoupler. Les mâles de nombreuses espèces animales arborent des couleurs ou des dimorphismes très impressionnants. Les scientifiques parlent de principe du handicap : si un mâle est capable de perdre de l’énergie à effectuer une danse complexe ou à fabriquer des couleurs très vives, c’est un indicateur pour la femelle qu’il est en bonne forme et que ses gènes lui ont facilité la vie...

Quelles sont les espèces d’araignées sauteuses en France ?

En France, il existe de très nombreuses espèces de Salticidae qui peuvent être très difficiles à identifier avec précision. Les arachnologues, spécialistes des araignées, sont obligées de les observer avec une loupe binoculaire pour pouvoir les identifiers.

Voici des photos de quelques espèces françaises de Salticidae qui pourront je l’espère vous aider à identifier les vôtres :

  • Aelurillus v-insignitus, une Salticidae qui porte ce nom en raison de la présence d’une forme en V sur la tête.
    Araignée sauteuse (Salticidae) de l'espèce Aelurillus v-insignitus
    Aelurillus v-insignitus
    Aelurillus v-insignitusm, une petite araignée sauteuse brune poilue.
    Aelurillus v-insignitus
    Une araignée sauteuse brune très poilue et mignonne.
    Aelurillus v-insignitus
    Gros plan sur l'abdomen brun avec motifs en damiers de Aelurillus v-insignitusm, une petite araignée sauteuse brune poilue.
    Aelurillus v-insignitus
  • Euophrys frontalis (confusion possible avec E.herbigrada) :
    Araignée sauteuse jaune orangée tachetée de noir.
    Euophrys frontalis
    Une petite araignée sauteuse brune et noire vue de dessus.
    Euophrys frontalis
    Petite araignée sauteuse brune et noire vue de côté.
    Euophrys frontalis
  • Heliophanus cf tribulosus, mâle d’araignée sauteuse "Reconnaissable notamment par ses joues glabres et brun/rouge" (merci à J.Picard) :
    Mâle noir à points blanc et pattes brunes d'araignée sauteuse de l'espèce Heliophanus tribulosus (arachnides, salticidae) sur fond blanc.
    Heliophanus cf tribulosus
    Mâle d'araignée sauteuse de l'espèce Heliophanus cf tribulosus (arachnides, salticidae) sur fond blanc.
    Heliophanus cf tribulosus
    Mâle d'araignée sauteuse de l'espèce Heliophanus cf tribulosus (arachnides, salticidae) sur fond blanc.
    Heliophanus cf tribulosus
  • Heliophanus cupreus femelle de Salticidae (merci à J.Picard) :
    Heliophanus cupreus sur un fond blanc, il s'agit d'une femelle d'araignée sauteuse (Salticidae) noire et jaune.
    Salticidae sur fond blanc
    Femelle Salticidae (arachnide), une famille qui regroupe des araignées sauteuses.
    Araignée sauteuse, photo sur fond blanc
    Femelle d'araignée sauteuse de la famille des Salticidae, abdomen noir à points blanc.
    Heliophanus cupreus
  • Heliophanus cf cupreus (bis), une araignée sauteuse femelle :
    Petite araignée sauteuse noire avec des pattes et des pédipalpes jaunes, et un corps noir avec une bande et des points blancs sur l'opistosoma (abdomen).
    Heliophanus cf cupreus
    Heliophanus cf cupreus, une petite araignée sauteuse noire à pattes jaunes avec des points blancs sur l'abdomen.
    Heliophanus cf cupreus
    Araignée sauteuse Heliophanus cf cupreus noire avec une bande blanche sur le thorax et des pattes beiges.
    Heliophanus cf cupreus
  • Icius cf subinermis :
    Icius subinermis (Salticidée) est une araignée sauteuse aux yeux noirs et au corps blanc et brun.
    Icius subinermis
    Araignée sauteuse (Salticidae) Icius subinermis. Cette araignée est brune blanche et noire, avec un abdomen vu de dessus avec une ligne centrale blanche entourée de rouge et de noir.
    Icius subinermis
    Araignée sauteuse rouge blanche et noire.
    Icius subinermis
    Petite araignée sauteuse colorée du noir au brun clair en passant par le rouge brique, qui possède une ligne blance sur l'opistosoma qui se prolonge sur le prosoma.
    Icius subinermis
  • Leptorchestes sp : Araignées sauteuses myrmécomorphes mâles et femelles (probablement Leptorchestes berolinensis). Ces araignées imitent la forme des fourmis, c’est pour cela que l’on parle d’araignées myrmécomorphes.
    Pédipalpes très développés d'un mâle d'araignée sauteuse myrmécomorphe qui imite la forme d'une fourmi.
    Leptorchestes berolinensis
    Gros plan sur la tête et les yeux d'une araignée myrmécomorphe vue de face sur fond noir et blanc.
    Araignée myrmécomorphe
    Photo macro illustrant le myrmecomorphisme d'une araignée sauteuse. Cette araignée myrmécomorphe ressemble aux fourmis du genre Formica.
    Araignée-fourmi
    Petite araignée sauteuse de la famille des Salticidae, cette araignée ressemble à une fourmi, elle est dite myrmécomorphe.
    Leptorchestes
    Leptorchestes femelle ou immature, une petite araignée sauteuse.
    Leptorchestes
  • Marpissa muscosa ? à l’intérieur de la maison, installée sur les hauts-parleurs de l’ordinateur :
    Araignée de la famille des salticidae dans la maison, brune et marron.
    Marpissa muscosa
    Araignée sauteuse de l'espèce Marpissa muscosa rayée brune noire et marron très poilue.
    Marpissa muscosa
  • Myrmarachne formicaria est une araignée sauteuse myrmécomorphe, ce la signifie qu’elle "imite" les fourmis, en particulier en relevant ses pattes avant comme des antennes, avec sa paire d’yeux décalés sur les côtés et un étranglement très marqué de l’opistosoma (l’abdomen des araignées) :
    Araignée myrmecomorphe "ant-like spider" ou ant mimic spider.
    Myrmarachne formicaria
    Cette araignée de la famille des salticidae est qualifiée de myrmécomorphe en raison de sa ressemblance avec certaines espèces de fourmis.
    Araignée sauteuse myrmecomorphe
    Araignée-fourmi, qualifiée de myrmécomorphe. Elle appartient à l'espèce Myrmarachne formicaria.
    Araignée imitant une fourmi
    Araignée myrmécomorphe orange et noire.
    Myrmarachne formicaria
    Myrmarachne formicaria, une araignée sauteuse myrmécomorphe.
    Araignée myrmécomorphe
  • Philaeus chrysops, une petite Salticidae chez qui les mâles sont rouges à tâche noire des pelouses sèches :
    Araignée sauteuse (Salticidae), de l'espèce Philaeus chrysops avec des pattes avant oranges, un corps noir et des pédipalpes jaunes.
    Philaeus chrysops
    Photographie macro de l'abdomen de Philaeus chrysops, une petite araignée sauteuse (salticidées) avec un abdomen rouge vif sur lequel on voit une ligne noire.
    Philaeus chrysops
    Philaeus chrysops, une petite araignée sauteuse rouge et noire sur un brin d'herbe.
    Philaeus chrysops
  • Philaeus-chrysops (bis) la femelle de cette araignée est beaucoup moins colorée :
    Grande Salticidae femelle brune, avec des bandes blanches sur l'opistosoma.
    Philaeus chrysops
    Araignée sauteuse brune à bandes blanches.
    Philaeus chrysops
    Araignée sauteuse orange noire et blanche.
    Philaeus chrysops
  • Phlegra bresnieri, une araignée sauteuse aux airs de ninja...
    Araignée sauteuse (Salticidae), de l'espèce Phlegra bresnieri.
    Phlegra bresnieri
    Phlegra bresnieri, une petite araignée sauteuse noire et blanche.
    Phlegra bresnieri
    Phlegra bresnieri, une petite araignée sauteuse noire et blanche, macro sur fond blanc.
    Phlegra bresnieri
    Phlegra bresnieri, une araignée sauteuse noire et blanche.
    Phlegra bresnieri
    Araignée sauteuse noire à bandes blanches.
    Phlegra bresnieri
    Araignée sauteuse noire à bandes blanches.
    Phlegra bresnieri
  • Pseudeuophrys erratica mâle, une araignée sauteuse avec les pattes annelées (anneaux blancs, beiges ou roux), le corps noir, deux taches plus clair sur l’abdomen et une ligne de poils clairs à l’arrière de la tête (céphalothorax). Il existe des espèces proches difficiles à distinguer en France dont Pseudeuophrys lanigera et Pseudeuophrys obsoleta. En Europe, 7 espèces de ce genre seraient présentes [2].
    Une araignée sauteuse de l'espèce Pseudeuophrys erratica, mâle, avec une bande de poils à l'arrière de la tête (céphalothorax).
    Pseudeuophrys erratica
    Pseudeuophrys erratica est une petite araignée sauteuse de la famille des Salticidae, reconnaissable à ses pattes annelées de clair, son corps noir, ses poils blancs roux ou beiges.
    Pseudeuophrys erratica
    Pseudeuophrys erratica, photo macro de profil sur fond blanc. On voit la bande de poils blancs et beiges à l'arrière de la tête appelée céphalothorax, les pattes avec des anneaux colorés, et les taches présentes sur l'abdomen.
    Pseudeuophrys erratica
  • Sitticus floricola, une espèce vivant dans les milieux ouverts et humides, comme les tourbières ou les berges des cours d’eau. Les mâles et femelles tissent des loges de soie en haut des tiges des joncs, au niveau des fleurs. On trouve parfois plusieurs nids au même endroit [3]. Les femelles utilisent ces logettes pour cacher les cocons qui contiennent leurs oeufs. Elles montent ensuite la garde à l’entrée de la logette jusqu’à l’éclosion des jeunes araignées.
    Photographie d'une araignée sauteuse (Salticidae) de l'espèce Sitticus floricola, cachée dans sa loge faite de soie.
    Sitticus floricola
  • Saitis barbipes, araignée sauteuse mâle de l’espèce qui se distingue par sa troisième paire de pattes très colorée. Cette araignée effectue une parade très impressionnante pendant la période de reproduction. Elle est proche des "Peacock spiders", des Salticidae qui effectuent une danse pour conquérir les femelles.
    Saitis barbipes, une araignée sauteuse colorée avec des pattes oranges, blanches et noires et des yeux verts.
    Araignée multicolore
  • Salticus scenicus Cette autre araignée sauteuse se camoufle par mimétisme avec la couleur grise et blanche des pierres :
    Salticidae grise, camouflée sur une pierre de même couleur.
    Araignée grise camouflée
  • Sibianor aurocinctus mâle d’araignée sauteuse avec des ornementations sur les pattes avant :
    Araignée sauteuse (Salticidae), de l'espèce Sibianor aurocinctus
    Sibianor aurocinctus
  • Peut-être une espèce proche de Sitticus distinguendus. Une femelle ou un jeune mâle non déterminé photographié dans les dunes de sables du parc naturel de Corralejo, aux îles Canaries :
    Photographie d'une araignée de la famille des Salticidae photographiée au parc naturel de Corralejo, dans les dunes de sable blanc de l'Atlantique. Photographie macro prise sur l'Île de Fuerteventura, aux Îles Canaries.
    Salticidae des Îles Canaries

Partager cet article pour soutenir Myrmecofourmis.fr:


Articles liés

Notes et références

[1Parry, D. A., & Brown, R. H. J. (1959). The jumping mechanism of salticid spiders. Journal of Experimental Biology, 36(4), 654-664.

[2Espèces européennes du genre Pseudeuophrys sur Fauna Europaea

[3Bellman H. (2014) Guide photo des araignées et arachnides d’Europe. Delacheux et Niestlé. 428p.


Vos commentaires et questions:

  • Le 17 octobre 2017 par Ludovic :

    Bonjour,

    Bravo pour ce superbe article sur les sympathiques araignées sauteuses ; curieuses et familières, à la vue excellente et qui ne nous fuient pas, alors qu’elles nous voient parfaitement.

    je suis un amateur et nous avons en Deux-Sèvres des araignées sauteuses de grande taille (1-2cm), noires ou brun foncé brillant. J’ai quelques jolies macros si vous voulez..

    J’ai par contre du mal à l’identifier dans votre liste, qui malheureusement n’indique pas la taille des bébêtes ;
    Qu’en pensez-vous ?
    Cordialement,
    Ludovic




Poser une question:

Votre message
Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.