Parasite

Les parasites sont des organismes qui vivent au détriment d’autres organismes, appelés hôtes. Par exemple, les virus, les tiques et les vers solitaires sont des parasites dont un des hôtes possible est l’humain. Chez les insectes, on retrouve également (entre autres) de nombreux virus, champignons, mais aussi des acariens et des insectes parasites d’autres insectes.


  • Acariens parasites de fourmis

    Certains acariens parasitent les fourmis. Ils se fixent sur les fourmis pour leur prélever de l’hémolymphe, le sang des insectes, ou pour se faire transporter d’un milieu à un autre. D’autres acariens se promènent aussi dans les fourmilières et mangent les restes de nourriture et les déchets de la fourmilière. Voici des photos de nombreuses espèces d’acariens vivant en relation avec les fourmis.

  • Guêpes parasitoïdes de Drosophila suzukii : la lutte biologique contre les drosophiles invasives

    Des scientifiques ont récemment montré que parmi cinq espèces communes de guêpes parasitoïdes des drosophiles naturellement présentes en France, deux espèces (Trichopria cf drosophilae et Pachycrepoideus vindemmiae) sont capables de tuer Drosophila suzukii, une drosophile originaire d’asie. Ces deux petites guêpes pourraient ainsi être utilisées en lutte biologique pour contrôler cette drosophile invasive, qui est responsable de dégâts sur les fruits dans les vergers et les vignobles.

  • Une guêpe oblige les chênes à fabriquer des billes de bois

    Par quoi sont causées les galles que l’on peut observer sur les branches et les bourgeons des chênes ? Andricus kollari est un des hyménoptères qui pond dans les chênes et cause la formation de galles.

  • L’hygiène chez les insectes sociaux

    Chez les insectes sociaux, l’hygiène dans les nids est très importante pour éviter les épidémies de malades bactérienneset viral ainsi que les parasites comme les champignons ou les acariens.

  • D’horribles vers qui parasitent les grillons, criquets et sauterelles

    Les vers de crin nématomorphes (embranchement des Nematomorpha, proche des nématodes) ne sont pas juste repoussants comme les autres vers. Ils forment un groupe de vers qui possède un cycle tout à fait répugnant : à l’état de larves, les différentes espèces parasitent une grande variété d’hôtes, dont les orthoptères (grillons, sauterelles et criquets), les coléoptères et les mantes qui s’abreuvent dans les flaques. Ils se développent par la suite en dévorant leur hôte de l’intérieur (...)

  • La guêpe géante tueuse de cigales (Australie)

    Exeirus lateritius est une guêpe solitaire géante d’Australie qui est connue sous le nom de guêpe tueuse de cigales. Les femelles adultes piquent et paralysent des cigales qu’elles ramènent dans leur nid. C’est une des plus grandes guêpes du monde, elle mesure plus de 25mm.
    Exeirus lateritius est une guêpe fouisseuse australienne géante. Ce sont de grandes guêpes oranges rayées de noir. Les femelles de cette espèce creusent des nids dans le sol jusqu’à 60cm de profondeur. Les mâles se (...)

  • Les larves de syrphes mangeuses de pucerons

    Les syrphes sont de petites mouches aux couleurs de guêpes et volant souvent en sur-place au-dessus des fleurs. Leurs larves sont des prédatrices naturelles de pucerons et peuvent être utilisées en lutte biologique.

  • Les Ichneumons, famille des Ichneumonidae

    Les ichneumons, ou ichneumonidae sont des insectes souvent noirs et jaunes qui rentrent parfois dans les maisons et sont coincés près des fenêtres. Sont-ils dangereux ? comment faire pour les relâcher ? Cet article vous explique leur biologie et ce qu’il faut faire si vous en trouvez un dans votre maison ou votre jardin.
    Les ichneumons sont des guêpes solitaires parasites de la famille des Ichneumonidae. Ces insectes, souvent jaunes et noirs, sont extrêmement diversifiées. Certains (...)

  • Maculinea : Un papillon parasite les fourmis et dévore leurs larves !

    Les chenilles des papillons Maculinea, comme l’Azuré du serpolet, ont un plan machiavélique, un stratagème pour infiltrer les fourmilières et dévorer les larves et réserves qui s’y trouvent.

  • Essaimage des fourmis Lasius umbratus

    Certaines reines fourmis ne fondent pas leur colonie toute seule, mais parasitent d’autres colonies de fourmis dont elles remplacent la reine. C’est le cas de certaines fourmis du genre Lasius, comme l’espèce Lasius umbratus.