MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Raid de Polyergus rufescens

Insecta, Hymenoptera, Formicidae, Polyergus rufescens : Fourmis esclavagistes, fourmis amazones

Découvrez comment les fourmis esclavagistes ou fourmis amazones de l’espèces Polyergus rufescens réduisent d’autres fourmis en esclavage. Ces fourmis infiltrent les autres fourmilières et pillent leur couvain, une fois que les cocons capturés éclosent, les fourmis qui en sortent sont réduites en esclavage et prennent soin de leurs hôtes comme si elles appartenaient à la même espèce.

Polyergus rufescens, fourmis esclavagistes de France

Vidéo d’un raid des fourmis esclavagistes Polyergus rufescens (ou fourmis amazones), une espèce de fourmis qui esclavagise d’autres espèces de fourmis. La fourmilière pillée abrite des Formica rufibarbis.

Un raid des fourmis amazones de l’espèce Polyergus rufescens se déroule de la manière suivante [1] :
- En été, quelques ouvrières des fourmis esclavagistes Polyergus rufescens se rassemblent autour du nid. Elles émettent des phéromones par la glande de Dufour, qui vont appeler les autres fourmis Polyergus refescens de la fourmilière à se rassembler autour du nid. Quelques éclaireuses partent à la recherche d’un nid de Formica, dès qu’elles en ont trouvé un, elles retournent directement à la fourmilière et entraînent les autres fourmis vers ce nid, en formant une longue colonne de plusieurs mètres de long sur environs 30 à 50cm de large.
- La fourmilière des fourmis Formica pillées peut se trouver jusqu’à 50 mètres de celui des Polyergus rufescens, les fourmis esclavagistes inspectent les anfractuosités qui se trouvent sur leur passage.
Polyergus rufescens
- Arrivées au nid, les fourmis attaquent les ouvrières Formica et diffusent des phéromones qui mettent en fuite les Formica.
Fourmis esclavagistes
- Elles ressortent du nid avec des centaines de cocons et de larves qu’elles ramènent immédiatement dans leur nid.
Des Polyergus, fourmis esclavagistes, volent des larves et cocons

Les fourmis Polyergus rufescens sont en effet incapables de s’occuper de leur couvain ainsi que d’aménager leur nid. C’est pourquoi ces fourmis organisent des raids qui visent à s’emparer par la force du couvain (cocons et larves principalement) de certaines fourmis du genre Formica (les Serviformica). Les cocons de ces Formica finissent leur développement dans la fourmilière des Polyergus, les ouvrières qui sortent des cocons sont intégrées à la fourmilière. Les espèces de fourmis ont une "odeur" particulière. Des hydrocarbures constituent l’odeur des Polyergus et de leurs fourmis esclaves, les proportions de ces hydrocarbures changent (surtout chez les Polyergus) pour atteindre une forte ressemblance, ce qui permet aux deux espèces de fourmis de cohabiter dans une même fourmilière.

Pillage par fourmis esclavagistes
Fourmilière de Serviformica et cocons.


forum

  • Raid de Polyergus rufescens
    16 avril 2012

    Bonjour.

    Je voudrais vous demander des précisions sur la vie des fourmis esclavagistes.
    Je comprends qu’ une fourmilière esclavagiste "ancienne" dispose déjà de main d’ œuvre "adoptée" pour s’ occuper du couvain mais je dois vous avouer que j’ ai du mal à me représenter la fondation d’ une nouvelle colonie d’ esclavagiste.
    Les nouvelles reines retournent-elles quelque temps dans leur colonie d’ origine pour faire élever leur couvain par la main d’ œuvre citée jusqu’ à disposer de sa propre petite armée pour pouvoir mener ses propres raids ? Partent-elles avec une partie des troupes et des sujets de leur mère ? Ces espèces de fourmis fonctionnent-elles autrement qu’ avec des nuées nuptiales ?

    Bref : comment se perpétuent-elles au point de vue de l’ espèce ? (je vous avouerais que je me poses des questions similaires en ce qui concernent une autre espèce de fourmis, hors-sujet ici, les "légionnaires").

    Merci d’ avance pour votre réponse.

    • Raid de Polyergus rufescens
      16 avril 2012,par L@ fourmi

      Bonjour,

      les informations suivantes sont tirées de La Véritable histoire des fourmis" Pr Luc Passera 2006 qui reprend les travaux d’une équipe basé à Parme en Italie. C’est un ouvrage à acheter si vous êtes intéressé(e) par les fourmis.

      Quelques reines sont capables de s’envoler hors du nid, elles sont alors fécondées durant cet "essaimage" et cherchent activement une colonie de Formica (Serviformica), rentrent dans la colonie, tuent la reine en place. Elles sont font passer, chimiquement, pour l’ancienne reine. Elles démarrent donc en parasitant une autre colonie, leur fondation est dite dépendante.

      Les autres reines s’accouplent au sol, elles suivent la piste d’un ancien raid pour trouver une colonie de Serviformica. Enfin, d’autres accompagnent les ouvrières pendant un raid, s’accouplent en chemin, et parasitent la colonie qui vient de se faire piller.

      Des fondations dépendantes son très fréquentes chez les fourmis, cela concerne aussi des fourmis du genre Lasius, Plagiolepis,...

      Il existe d’autres espèces esclavagistes en France : Formica sanguinea et Harpagogexnus sublaevis.

      D’autres sont cleptoparasites, comme les Solenopsis :
      http://myrmecofourmis.fr/Solenopsis-fugax-la-fourmi-voleuse

      Pour les fourmis légionnaires, cela dépend de quelle espèce il s’agit, il en existe plusieurs (genres Dorylus, Eciton,...) qui sont assez différentes. Il me semble que pour les Eciton la multiplication se fait par division de la colonie. Une nouvelle reine est fécondée, une partie de la colonie part avec, l’autre reste avec l’ancienne reine, comme chez les abeilles. A vérifier...

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 10401 / 2027830