Coléoptère

L’ordre des coléoptères est un ordre d’insectes comportant de très nombreuses espèces. Elles se reconnaissent à leur première paire d’ailes transformées en élytres rigides qui protègent leur abdomen. L’ordre des coléoptères contient entre autres des espèces d’insectes très connues du grand public, comme le lucane-cerf-volant, le grand capricorne, les coccinelles, les charançons, les bousiers, les chrysomèles, les taupins,...


  • Les méloés : des coléoptères bleus parasites

    Les méloés sont des insectes de l’ordre des coléoptères, comme les scarabées et les coccinelles. L’espèce de méloé la plus courante est Meloe proscarabaeus, les femelles de cette espèce ont un abdomen énorme et sont de couleur bleu ou noir métallique. Leur thorax est très nettement séparé de leur tête et de leur abdomen, et ressemblent vaguement à de grosses guêpes ou fourmis sans ailes. Les larves de méloés sont appelées triongulins et parasitent certaines espèces d’abeilles solitaires.

  • Les ordres d’insectes présents en France

    Voici une liste complète des ordres d’insectes présents en France. Vous trouverez ici une liste alphabétique et une liste détaillée avec des illustrations et les critères pour les différencier.

  • La chrysomèle de l’aulne, un coléoptère bleu métallique

    La chrysomèle de l’aulne ou galéruque de l’aulne, Agelastica alni, est un coléoptère phytophage. Les adultes se nourrissent des feuilles d’aulnes, en creusant des trous, alors que les larves causent leurs brunissements car elles se contentent de racler le dessus des feuilles. Malgré sa couleur bleu métallisée singulière et la ponctuation dense de ses élytres, d’autres insectes lui ressemblent et il est difficile de correctement l’identifier.

  • Le staphylin (mal) odorant, Ocypus olens

    Pourquoi surnomme-t-on ce coléoptère "staphylin odorant" ? Le staphylin noir (Ocypus olens), aussi appelé staphylin odorant ou "diable", est un grand et long coléoptère noir de la famille des Staphylinidae. Ce gros insecte pourrait être une proie facile pour de nombreux animaux insectivores, mais vous l’aurez deviné, le "staphylin odorant" ne porte pas ce nom pour rien. Sitôt dérangé alors qu’il chasse sur le sol ou sous une pierre, le pauvre diable relève son abdomen vers le haut, prenant (...)

  • La cétoine grise est-elle de funeste présage ?

    La cétoine grise ou "drap mortuaire" appartient à l’espèce Oxythyrea funesta. C’est une des cétoines les plus communes dans les fleurs de nos jardins. En voici un peu plus sur l’écologie et la biologie de cet insecte aux couleurs ternes.

  • Scarabée bleu métallique

    L’hoplie bleue est un coléoptère de l’ordre des scarabées, c’est l’un de plus beaux insectes que l’on peut observer en France. Pour le trouver, il faut se balader en été dans son habitat favori, qui est le...

  • Le scorpion à queue jaune, Euscorpius flavicaudis

    Euscorpius flavicaudis, le scorpion noir à queue jaune, est un petit scorpion qui vit dans le Sud de la France et en Corse où il se cache sous les pierres et les branches. Il arrive parfois de le rencontrer dans les maisons. Ce petit scorpion est-il dangereux ? Que faire en cas de piqûre de scorpion ?
    Où trouve-t-on le scorpion à queue jaune, Euscorpius flavicaudis ? Euscorpius flavicaudis, aussi appelé scorpion à queue jaune ou scorpion à pattes jaunes (parfois scorpion noir en (...)

  • Les Noteridae, des coléoptères aquatiques proches des dytiques

    Les coléoptères de la famille des Noteridae sont des insectes aquatiques proches des dytiques (Dytiscidae). Ils vivent dans les mêmes habitats, ont le même régime alimentaire, mais quelques subtilités morphologiques permettent de les distinguer.
    La famille des notères ou Notoridae regroupe en France trois espèces, qui se distinguent des dytiques ou Dytiscidae (voir l’article sur les dytiques de France) par leur ventre plat et leur métacoxas larges, en forme de plaque, ou par leurs coxas (...)

  • Le charançon ou "balanin" du chêne

    Les charançons ont mauvaise presse... mais à qui le charançon du chêne porte-t-il préjudice ? Et comment peut-on le distinguer des autres espèces forestières du genre Curculio ?

  • Coléoptères nageurs : le dytique a des rames à la place des pattes

    Certains insectes se sont adaptés de manière étonnante à leur environnement. Les pattes des dytiques sont ainsi devenues de véritables rames au cours de l’évolution...