MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Les polyxenidés : des mille-pattes très poilus

Myriapoda ; Diplopoda ; Penicillata ; Polyxenida ; Polyxenidae

Connaissez-vous ces mille-pattes poilus ? Ils forment un ordre un peu particulier de petits diplopodes appartenant pour la plupart à la famille des polyxenidae (ou polyxenidés), et leur survie peut dépendre de leur étrange pilosité. Et oui, parfois ça ne tient qu’à un poil !

 JPEG - 265.9 ko
Polyxenus sp

La famille des Polyxénidés (Polyxenidae) regroupe de minuscules mille-pattes (ou myriapodes) possédant deux paires de pattes par segment (ce sont des Diplopodes de l’ordre des Polyxenida) et couverts de poils épais recourbés.

Macrophotographie d’un de ces minuscules myriapode observé à Toulouse dans une branche de chêne morte :

 JPEG - 295.9 ko
Polyxenus sp

A quoi servent leurs poils ?
Ces étranges mille-pattes vivent au sec sous les écorces abimées des troncs d’arbres, ou dans la litière des forêts [1], où ils se nourrissent principalement de minuscules algues [2]. Et dans cet habitat, ils croisent régulièrement des fourmis qui chassent de nombreuses espèces d’arthropodes, mille-pattes y compris. Mais lorsqu’une fourmi s’en prend à un Polyxenidé, les poils se détachent et restent entre les mandibules de la fourmi... ce qui laisse au Polyxenidé le temps de se sauver [3].

 JPEG - 282.6 ko
Polyxenus sp

Sans danger, ils rentrent cependant parfois dans les maisons [4], tout comme les iules, scutigères et les autres cloportes et myriapodes. Pour les chasser, faites les tomber dans une boite et libérez-les un peu plus loin dehors. Il faut ensuite nettoyer les surfaces sur lesquels ils se trouvent et boucher les éventuelles entrées qu’ils pourraient emprunter pour rentrer.

 JPEG - 211.1 ko
Polyxenus sp

Il existerait seulement trois espèces en France [5] :
- Polyxenus lagurus (la plus courante, avec des populations à reproduction parthénogénétiques et d’autres à reproduction sexué)
- Polyxenus albus
- Polyxenus macedonicus

Photo d’un autre petit Polyxenidae observé à Paris, probablement Polyxenus lagurus :

Un petit Polyxenidae, myriapode diplopode, pris en photo sur une branche morte à Paris.
 JPEG - 715.1 ko
Polyxenidae

Références et définitions

[1Karamaouna, M. (1990, March). Aspects of ecology of Polyxenus lagurus in Mediterranean conifer formations of Greece (Diplopoda : Penicillata). In Proceeding of the 7th International Congress on Myriapodology. Brill, Leiden 255-263.

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 1196 / 2024222