Comment garder les cadres de ruches en hiver

Le stockage des cadres en hiver pour éviter la fausse-teigne

En apiculture, l’hiver est le moment idéal pour préparer la prochaine saison. Pour cela, il est impératif de stocker correctement ses cadres de ruche. Les cadres qui ne sont pas stockés correctement peuvent moisir, être endommagés par des rongeurs ou infestés par des parasites comme la fausse-teigne et les petits coléoptères de la ruche. Ouvrir une boite remplie de cadres grignotés et couverts de soies et une des surprises les plus désagréables pour un apiculteur.

Il existe plusieurs façons de stocker les cadres de ruche en hiver. La meilleure méthode dépendra de votre climat et de l’espace dont vous disposez.

La première étape, nettoyer les cadres des traces de miel

En automne, après votre dernière extraction, placez rapidement les hausses sur vos ruches pour que les abeilles les lèchent. Les ouvrières stockeront le miel dans leur estomac et le relocaliseront généralement près du couvain. Il est préférable de placer les hausses sur les ruches où elles se trouvaient avant l’extraction, pour éviter le transfert de maladies. Généralement, les colonies d’abeilles ont besoin de 24h à 48h pour nettoyer des cadres collants sortants de la chaine d’extraction.

Retirez les hausses de vos ruches, vous pouvez utiliser un plateau chasse abeille au préalable ou simplement brosser les abeilles hors des cadres lorsque vous les retirez. Séchez complètement les cadres avant de les stocker.

Méthode 1 : Congélation des cadres

Si vous avez seulement quelques cadres à stocker, le congélateur est une bonne option. La congélation est l’une des façons les plus efficaces de stocker les cadres de ruche. La congélation tuera tous les parasites qui peuvent être présents sur les cadre.

Pour congeler les cadres de ruche, placez-les simplement dans un sac ou un conteneur approprié pour le congélateur. Protégez votre congélateur pour éviter les traces de miel, propolis et cire, ainsi que les rayures qui peuvent apparaître suite au contact entre les parties métalliques des cadres (fil de fer, clous ou agrafes). Veillez à étiqueter le sac ou le conteneur pour savoir ce qu’il contient et la ruche de provenance.

Cette méthode est pratique pour les cadres contenant encore du pollen, du nectar ou du miel. Cependant, la cire congelée est cassante et les cadres doivent être manipulés avec beaucoup de précautions pour éviter de les casser.

Au printemps, réchauffez les cadres lentement en les plaçant à température ambiante avant de les placer dans les ruches. De la condensation va se former sur la cire froide, et il convient de bien sécher les cadres avant de les introduire dans les colonies pour éviter d’augmenter l’humidité qui pourrait augmenter certaines maladies comme le couvain plâtré. Vous pouvez les suspendre dans un espace aéré mais dont les fenêtres sont équipées de grilles, ou si vous avez une pièce équipée d’un climatiseur, vous pouvez placez vos cadres en dessous du flux d’air sec (mode froid ou mode déshumidification). Si vos cadres sont complètement propres et vos ruches exempt de toute maladie, vous pouvez aussi les suspendre au soleil un jour venteux pour les sécher, mais veiller à ce qu’ils n’attirent pas d’abeilles qui pourraient y déposer - ou y attraper - des maladies.

Méthode 2 : Stockage dans un endroit frais et sec en boîte ou sac hermétique

Si vous n’avez pas de congélateur, vous pouvez également stocker les cadres de ruche dans un endroit frais et sec. Une cave ou un garage sont de bonnes options. Veillez à conserver les cadres dans un conteneur ou un sac bien étanche pour éviter que les parasites ne les atteignent. Cela peut être une boite en plastique qui ferme bien, ou même un ancien congélateur ou réfrigérateur à l’arrêt dont les joints empêcherons le passages des nuisibles.

Si vos cadres ne sont pas parfaitement secs et que votre climat est humide avec des hivers doux, il est possible que des moisissures se forment. Dans les conteneurs étanches, assurez-vous de placer un déshumidificateur à granulés, de la litière pour chat, du gros sel de déneigement bien sec ou tout autre absorbeur d’humidité avant de fermer le conteneur pour capturer l’humidité présente et éviter les moisissures.

Méthode 3 : Dans les régions à hivers froids - Suspendre les cadres

Congeler d’abord les cadres 72h dans votre congélateur pour tuer les nuisibles présents et leurs oeufs (fausse-teigne, petit coléoptère de la ruches et autres insectes opportunistes). Dans un espace bien ventilé et restant froid tout l’hiver comme votre remise ou garage, enfilez deux câbles en métal, ou de fil à linge pour de courtes distances. Les câbles et leurs points d’attachements doivent être capables de supporter tout le poids des cadres. Les câbles doivent être légèrement moins éloignés que la largeur d’un cable pour éviter qu’ils ne s’écartent et ne laissent tomber les cadres. À défaut de cables, vous pouvez aussi utiliser des baguettes en bois suspendues au plafond, mais veillez à ce que les rongeurs n’aient pas d’accès aux points de suspensions.

Cette méthode permet de stocker un grand nombre de cadres. Les rongeurs ne grimpent pas facilement sur de longs cables fins et ne sont généralement pas un problème. Les températures basses, et le stockage de cadres vides empêchent les nuisibles comme la fausse-teigne et le petit coléoptère des ruches de s’installer sur les cadres.

Dans les régions très froides les cadres peuvent être stockés directement dans les hausses sous abris couvert. Une pile de hausses doit être placées sous planches de vol ni toit, bien ouverte, sur des briques placées dans un récipient remplis d’eau qui empêchera les rongeurs d’y accéder. La température doit de préférence rester en dessous de 4 degrés Celsius.

Méthode 4 : Une chambre froide pour les apiculteurs professionnels

Si vous possédez beaucoup de ruches et que vous vivez dans un climat aux hivers doux, un des investissements qui pourrait vous faire gagner beaucoup de temps et l’installation d’une chambre froide. À 4 degrés Celsius, les nuisibles ne peuvent pas causer de dégâts à vos cadres. Pour économiser sur l’électricité, assurez-vous d’isoler au maximum la chambre froide, y compris le sol. Construisez une chambre froide de petite taille, adaptée à vos besoins. Visez au-dessus des normes d’isolation, et exposez votre chambre froide plein nord. Les économies d’électricité vous feront gagner de l’argent au long terme.

Quelque soit la méthode, inspectez régulièrement vos cadres

Quelle que soit la méthode choisie pour stocker les cadres de ruche, veillez à les inspecter régulièrement pour détecter tout signe de dommage ou de parasites. Si vous constatez des problèmes, congelez vos cadres 72h, bloquez l’accès au nuisible et recommencez votre stockage ! Par mesure de précaution, pensez à inscrire dans votre calendrier des rappels toutes les deux semaines pour inspecter rapidement quelques cadres et vérifier l’absence de nuisibles.


Partager cet article pour soutenir Myrmecofourmis.fr:


Articles liés



Poser une question:

Votre message
Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.