MyrmecoFourmis.fr fourmis et insectes

Hyménoptères : Frelons, guêpes et abeilles


Les hyménoptères sont caractérisés par :
- deux paires d’ailes
- des ailes antérieures plus larges que les postérieures
- des mandibules très développées
- la larve tisse souvent un cocon d’où l’adulte émerge après la nymphose
- les mâles sont haploïdes et les femelles diploïdes

Articles de cette rubrique


Ces abeilles naturellement résistantes au Varroa destructor

Certaines colonies d’abeilles sont naturellement résistantes à Varroa destructor, un acarien parasite de l’abeille. Des recherches récentes nous en disent plus sur les mécanismes qui permettent à ces abeilles de limiter le développement des varroas.



Donnant-donnant : comment la sauge impose la pollinisation aux abeilles

Les relations entre pollinisateurs et plantes à fleurs sont extrêmements diverses. Plusieurs plantes ont évolué de telle sorte qu’elles forcent les pollinisateur à prélever et à déposer le pollen, c’est le cas de la sauge...



Abeilles coucou du genre Nomada

Macrophotographies de guêpes parasites d’abeilles solitaires dites "guêpes coucou" du genre Nomada principalement. Comme les guêpes solitaires du genre Chrysis [1], les guêpes solitaires du genre Nomada parasitent aussi les nids des abeilles solitaires (...)


L’abeille cotonnière

L’abeille cotonnière, Anthidium manicatum, est une abeille solitaire qui utilise les poils des plantes pour construire son nid. Cette guêpe, difficile à identifier, est une espèce européenne invasive en Amérique du Nord. Elle vole rapidement et peut voler en sur-place.



Abeilles solitaires

La plupart des abeilles ne sont pas sociales et ne vivent pas dans des ruches. Près d’un millier d’espèces d’abeilles dites solitaires sont présentes en Europe. Ces abeilles, de formes, de tailles et de couleurs très variées participent à la pollinisation de nombreuses espèces de plantes. Voici un petit aperçu photographique de la diversité de ces abeilles dites solitaires.



Le Cynips du châtaignier et ses galles

Le cynips du châtaignier est une petite guêpe solitaire du nom de Dryocosmus kuriphilus (famille des Cynips ou Cynipidae) qui pond ses oeufs dans les bourgeons des châtaigniers, ralentissant leur croissance et diminuant la production de châtaignes.



Guêpes chasseuses de pucerons

Photographies de guêpes solitaires chasseuses de pucerons sur un hôtel à insectes.



Les grosses abeilles à langues courtes sont des tricheuses

Comment se nourrir lorsque l’on est trop gros pour rentrer dans son plateau repas ? Certaines abeilles à langues courtes ont trouvé une solution...



Frelons européens, Vespa crabro

Le frelon européen, Vespa crabro, est un gros hyménoptère qui construit des nids en carton, se nourrit du nectar des fleurs et d’insectes variés. Il est donc plutôt utile au jardin, et contrairement à son homologue asiatique, il ne s’attaque presque pas aux abeilles méllifères de nos ruchers.



La guêpe à galles du chêne

Introduction à la biologie de la guêpe à galles du chêne Cynips quercusfolii illustrée par des macrophotographies de la galle et de ce parasite sur la plante hôte.



Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 6517840